Des étoiles pour Noa

..Les résultats de l'I.R.M du cerveau de Noa sont tombés :

Il a des séquelles importantes, le cerveau est très endommagé. Les convulsions ont détérioré principalement la partie occipitale "LA VISION" ce qui veut dire que le cerveau de Noa n’interprétera peut être jamais ce qu’il voit, et d 'autres parties sont encore abîmées.

Pour les médecins il est difficile de pouvoir faire un diagnostic clair de ses séquelles, en gros nous le découvrirons au fur et à mesure que Noa grandira car chaque enfant est diffèrent et le cerveau peut avoir une certaine plasticité, le cerveau est tellement compliqué et encore difficile a déchiffrer ....

J'entends les docteurs et je souffre à chaque mot, chaque prononciation et termes employés, plus rien ne colle a notre vie. Quelle douleur, mon fils ne me verra jamais ? Va t il marcher, pouvoir jouer avec son grand frère......? Nous aurions pu être si heureux. Pourquoi nous ? Pourquoi lui ?

Mais après le choc, nous revenons à la réalité : Noa s'est battu pour la vie, il est un exemple de force, nous devons en faire de même.

Noa est transféré au 7ème dans le service Pédiatrie : tout a changé, nous nous retrouvons dans une pièce enfin une cage, des infirmières complètement débordées, moins d ' humanisme et d ' attention. Les examens continus et ils reviennent encore négatifs avec un détail, des anticorps retrouvés dans son liquide rachidien...

Déjà un mois d’hospitalisation, nous ne voulons qu'une chose, rentrer chez nous mais Noa fait de la fièvre et il a attrapé la gastro-entérite, il est toujours sous sonde gastrique et ne sortira pas tant qu'il ne boit pas ses biberons seul. Le problème est que Noa a un régime cétogène (sans sucre ,que du gras) et qu’il est gavé toute les 2 heures, alors nous devons nous battre pour arrêter les gavages et leur faire comprendre qu’il ne peut avoir faim étant donné que son régime est très gras et sans sucre.

Nous avons du mal a nous faire entendre et ordonnons que la sonde soit ôtée, nous décidons et imposons que nous ses parents, nous gérerons ses biberons.....

Enfin Noa se remet tout doucement et recommence a boire ses biberons il sortira le 15 avril 2012.

Les médecins en conclurons a une encéphalite virale ... aucun virus reconnu dans les résultats d examens. Un test plus approfondi peut être réalisé pour trouver le virus mais il coûte 10 000, ils ne donneront pas leur accord.

Une encéphalite virale sans virus ? Pour nous c 'est une facilité et nous n 'en resterons pas là......